Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Définissez le pays / la région dans lequel / laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  socio

Les bienfaits inépuisables de la mer

Directeur de création et stylisme, Yann Weber. Photographe, Alice Moitié. Producteur, Guillaume Folliero de Luna. Modèles, Anine van Velzen et Bartolomé Chapel. Coiffeur, Alessandro Rebecchi. Maquilleuse, Tiziana Raimondo.

Air marin, bruit des vagues, sable chaud, odeur des algues... Les vacances au bord de l'eau nous font du bien, au corps autant qu'à l'esprit. Les raisons de ce bien-être sont liées à la composition de l'eau de mer et à l'atmosphère apaisante propre aux littoraux.

=

D'où vient ce sentiment réconfortant qui nous submerge quand on respire l'air marin ? Comment expliquer l'effet revigorant sur notre corps d'un séjour le long des côtes bretonnes ou en bord de Méditerranée ? Les premières explications sont scientifiques et liées à la composition de nos océans. L'eau de mer contient en effet tous les sels minéraux et oligoéléments présents dans notre sang (chlore, sodium, sulfate, magnésium, calcium et potassium) et ce, dans les mêmes proportions. Quand on respire une atmosphère remplie de ce sel enrichi, on comble certaines de nos carences. L'eau de mer est également riche en substances antibiotiques qui participent au renforcement de notre immunité. Enfin, quand elle est en mouvement, elle se charge d'ions négatifs, des particules fines bénéfiques pour notre santé. La plage, c'est aussi le soleil et la vitamine D qu'apportent ses rayons, permettant à l'organisme de fixer le calcium et le phosphore sur les os.

À tous ces bienfaits s'ajoutent ceux des aliments que l'on retrouve sur la table de nos déjeuners estivaux. Les huîtres filtrent les fameux minéraux marins et sont une source de zinc : un antioxydant qui contribue à ralentir le vieillissement de la peau, renforce l'immunité et favorise la cicatrisation. Les bonnes graisses des sardines, harengs, maquereaux, thons ou saumons, quant à elles, apportent les acides gras essentiels que le corps ne peut fabriquer de manière autonome. Même les algues - brunes, vertes ou rouges - peuvent être consommées et permettent d'assimiler des oligoéléments présents dans la mer.

L'appel du grand large

Les multiples avantages des virées à la mer sur la santé physique sont par ailleurs connus depuis des siècles. Au XIX e siècle, les médecins recommandaient déjà à leurs patient·e·s atteints de neurasthénie, d'asthme ou de tuberculose de partir en cure au bord de l'océan. L'ostéopathe Jean-Claude Secondé, spécialiste des bienfaits de la mer, s'est vu transmettre ce savoir par son père. « Dans les années 1950, quand j'étais enfant, on allait à la pharmacie acheter des ampoules de 30 ou 50 cl d'eau de mer filtrée que l'on cassait dans un verre avant de les boire. Cela renforce l'équilibre biologique. » C'est en 1904 que le biologiste René Quinton publie l'ouvrage L'Eau de mer, milieu organique (Hachette BNF) dans lequel il démontre les vertus thérapeutiques de l'eau de mer. « On sait aujourd'hui que notre origine remonte à la mer. Nous sommes davantage en osmose avec les animaux marins qu'on ne le croit », remarque Jean-Claude Secondé.

Avec l'arrivée des antibiotiques, au milieu du XX e siècle, l'intérêt pour les cures thermales en prévention des maladies a peu à peu reculé. Pourtant, ces dernières années, l'eau de mer semble connaître un regain de popularité. « Les gens commencent à perdre confiance dans les laboratoires et à se méfier de la prise de médicaments à outrance », analyse l'auteur de Les Aliments de la mer : se soigner, rajeunir, mieux vivre (Delville Santé, 2006). « Les solutions naturelles ont de plus en plus de succès et, forcément, on se dit que l'eau de mer ne peut pas faire de mal. »

D'autant qu'à l'heure du réchauffement climatique, la pollution de l'air est un enjeu de plus en plus prégnant. Or, l'air marin est plus riche en oxygène et moins chargé en dioxyde de carbone (CO 2), polluants et particules fines que celui qu'on respire dans les villes. S'offrir une escapade loin des bouchons ou du métro peut être salvateur. Pour se donner une idée, il y a en moyenne 50 000 bactéries au mètre cube en ville contre 200 en bord de mer. En 2006, des chercheur·euse·s du New England Journal of Medicine ont également découvert que le fait d'inhaler des solutions salines concentrées contribuait à améliorer les fonctions pulmonaires. La mer nettoie nos poumons et offre une meilleure respiration.

L'atmosphère marine réduit le stress et permet de mieux dormir

Les vacances à la mer répondent à un autre besoin contemporain : la santé mentale. Face à l'étendue bleue de l'océan, en entendant le bruit des vagues, en marchant dans le sable chaud, beaucoup d'entre nous ressentent un sentiment de sérénité et de plénitude difficilement atteignable ailleurs. Les vertus anti-stress des paysages marins s'expliquent par plusieurs facteurs. Dans La Mer, une thérapie naturelle pour notre bien-être (éd. Trédaniel, 2019) la docteure Deborah Cracknell, chercheuse à l'université anglaise d'Exeter, explique que l'eau serait l'une des caractéristiques prédominantes des paysages dits « réparateurs ».

La regarder améliorerait l'humeur et favoriserait l'apaisement. S'immerger dans l'eau ou se mouiller les pieds procure des sensations bénéfiques pour le cerveau. C'est ce qui explique l'engouement actuel pour les thérapies par flottaison, qui consistent à s'introduire dans un caisson hermétique contenant une eau saturée en sel d'Epsom empêchant l'immersion. Enfin, l'eau et ses mouvements nous ramèneraient au liquide originel qui nous a bercé.e.s pendant neuf mois dans le ventre maternel.

L'atmosphère marine permet aussi de mieux dormir. D'après le rapport « Sleep, Mood and Coastal Walking » (Eleanor Ratcliffe pour le National Trust, 2015), ceux·celles qui marchent sur les côtes ou près de la mer dorment plus longtemps la nuit qui suit. Une meilleure respiration offre en effet un meilleur sommeil, et la qualité de ce dernier peut également se trouver renforcée par l'impression de rupture avec le quotidien, voire par la nostalgie des souvenirs d'enfance ressentie au cours de ces balades. Et pour booster encore les effets positifs de la mer sur l'organisme et le mental, rien de tel que les activités aquatiques comme la nage, la plongée, le bateau, mais aussi la course à pied ou le yoga sur la plage.

En France, quels sont les meilleurs endroits pour profiter de ces bienfaits ? Pour le spécialiste Jean-Claude Secondé, pas de doute, la côte Atlantique ou la Manche offrent les eaux les plus riches et équilibrées. « Ce sont des mers vivantes qui bougent beaucoup, donc les courants marins font remonter les sels minéraux », détaille celui qui recommande Quiberon ou le golfe de Gascogne.

En dehors de nos frontières, la Galice, au nord-ouest de l'Espagne, est une autre destination de choix. « C'est un lieu où les baleines bleues, très fragiles, viennent se nourrir. » Autant de raisons de protéger les trésors naturels que sont les eaux exceptionnelles qui nous entourent en luttant contre la pollution et la surpêche. Une préservation qui s'avère bénéfique pour leurs écosystèmes, notre santé et même notre bonheur.

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : France et votre langue est : Français.