Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Définissez le pays / la région dans lequel / laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  socio

Pourquoi l'astrologie fait-elle son grand retour ? 

De gauche à droite :

Lui, Elle, Lui, Elle

Mèmes astrologiques, signes du zodiaque en emojis, applications pour connaître sa compatibilité astrale... La nouvelle génération, ultra-connectée, se réapproprie l'astrologie avec sérieux autant qu'avec humour, se rassemblant ainsi autour d'un langage et de repères communs dans une société parfois déboussolée.

Sur Instagram, la page @astrotruc publie, pêle-mêle, des graphiques sur les traits de personnalité de chaque signe astral, des blagues sur les Lions - qui chercheraient toujours à attirer l'attention - ou encore les horoscopes des sœurs Kardashian. Le compte de Maheva Stephan-Bugni s'est imposé comme la référence française des « mèmes astrologiques » : des images agrémentées de phrases ironiques dont le thème est le mouvement des corps célestes. En témoignent ses 330 000 abonné·e·s, qui rappellent que depuis une dizaine d'années, l'astrologie n'est plus un loisir ringard relégué aux dernières pages des magazines, mais suscite un véritable engouement, en particulier sur les réseaux sociaux. Les médias ne l'ignorent plus, à l'image de Vice, aux États-Unis, qui a lancé dès 2015 la chaîne Broadly, dédiée au genre, à l'identité et à l'astrologie. Sur Twitter, depuis 2016, deux New-Yorkais animent par ailleurs le compte @poetastrologers, suivi par plus de 620 000 personnes. 

Comment expliquer que notre époque soit celle du grand retour de cette pratique ésotérique datant d'il y a plusieurs siècles ? L'astrologie n'est pas une science - puisqu'il n'existe aucune preuve que le signe du zodiaque d'une personne a une corrélation avec sa personnalité - mais un système de croyances qui remonte à l'Antiquité. Transmise par les Grec·que·s et les Romain·e·s, elle est née vers le début du IIIe millénaire avant notre ère. En observant les astres, les savant·e·s de la Mésopotamie ont établi le plus ancien calendrier connu. Aujourd'hui, l'astrologie consiste à établir un thème astral, dépendant de la position du Soleil, de la Lune et des planètes dans le ciel au moment de la naissance, selon le lieu où elle se produit. Refoulée comme une superstition par le catholicisme puis par le rationalisme, l'astrologie s'est à nouveau diffusée au XXe siècle, dans les années 1930, à travers la presse populaire et féminine de masse. 

La multiplication des mèmes astrologiques

D'après Annabel Gat, qui écrit pour l'Astro Guide de Vice, « >tous les 10 ans environ, le public a une nouvelle histoire d'amour avec l'astrologie... Elle a l'air plus forte aujourd'hui parce que les téléphones ont favorisé son accessibilité ». L'engouement actuel est largement renforcé par la facilité d'accès aux contenus permise par internet, qui a transformé une spécialité d'initié·e·s nécessitant plusieurs années de pratique en une discipline dont les explications sont disponibles en seulement quelques clics sur Google. 

Surtout, la « culture LOL » a trouvé dans l'astrologie un terrain de jeux riche en possibilités. Sur les réseaux sociaux, le scepticisme qu'elle suscite habituellement a été remplacé par le second degré. « Les mèmes sont capables de prendre un grand concept, comme "Mercure rétrograde" [phénomène astrologique qui a lieu trois fois par an, pendant 24 jours, lorsque la planète donne l'illusion d'avancer à reculons, et qui coïnciderait avec des blocages psychologiques empêchant les individus d'agir, ndlr], par exemple, et de le transformer en une observation mordante, humoristique ou poignante. Ces mèmes astrologiques faciles d'accès incitent les gens à en apprendre davantage sur le sujet », estime l'astrologue certifiée par la Société internationale pour la recherche en astrologie (ISAR) et qui vit à Brooklyn. Elle ajoute : « L'astrologie est un langage, elle peut être utilisée comme un code d'abréviations. Au lieu de donner une longue explication sur les raisons pour lesquelles vous traversez une période difficile, vous pouvez simplement dire : "Je suis en train de faire un transit de Saturne" et, en raison de la nature d'internet qui condense et diffuse tout, ce langage va proliférer. »

L'astrologie utilisée à des fins thérapeutiques

Si les millennials sont attiré·e·s par ce langage mystique, c'est qu'il permet de remettre du sens dans un monde où beaucoup de repères ont disparu. C'est l'avis de Nick Campion, directeur du programme Astronomie et astrologie culturelles à l'université du Pays de Galles Trinity Saint David. « Si l'astrologie est attrayante, c'est parce qu'elle remet en question la notion moderne selon laquelle la vie n'a pas de sens et que nous ne sommes que des individus atomisés, et parce qu'elle relie la vie personnelle à un univers plus vaste », explique l'universitaire anglais. « L'astrologie apporte des clefs de compréhension alors que tous les repères traditionnels sont partis en fumée. Nous ne vivons plus nécessairement où nous sommes nés, le monde du travail n'est plus stable, l'amour est relativisé », rebondit Serge Dufoulon, professeur d'anthropologie et de sociologie à l'Université Grenoble Alpes (UGA) et spécialiste des arts divinatoires. Comme pour leurs prédécesseur·e·s, le travail et la romance sont d'ailleurs toujours des sujets de prédilection pour les astrologues 2.0. .

Mais c'est aussi la construction de leur identité qui pousse les nouvelles générations à se tourner vers les planètes et les étoiles. « Le thème astral décrit vos forces, vos faiblesses et vos dispositions d'une manière précise qui peut certainement combler le besoin d'explorer son individualité et de mieux se connaître. Soit vous trouvez que votre thème astral correspond à votre personnalité et vous vous sentez renforcé, soit vous pensez qu'il est incorrect, ce qui vous permet de confirmer ce que vous êtes », explique Annabel Gat, auteure de The Astrology of Love & Sex: A Modern Compatibility Guide (Chronicle Books, 2019).  L'étude de l'alignement des astres est même perçue par certain·e·s comme un outil d'empowerment. D'ailleurs, aux États-Unis et en France, une nouvelle discipline pratiquée par des professionnel·le·es est née : l'astro-thérapie, qui consiste à utiliser l'astrologie pour résoudre des conflits internes, dans une logique de développement personnel.

Le succès de l'astrologie n'est par ailleurs pas passé inaperçu auprès des marques de luxe, qui sont nombreuses à avoir suivi la tendance. Prada, Versace, Gucci ou encore Vetements ont lancé des collections inspirées des signes du zodiaque. Le monde de la tech s'en est lui aussi saisi, et une douzaine d'applications d'astrologie ont été lancées. La plus connue, Co-Star, créée en 2017, utilise les données de la NASA pour établir le thème astral de ses utilisateur·rice·s, et un algorithme pour établir leur horoscope quotidien, tout en proposant de vérifier leur compatibilité avec d'autres profils. Preuve de l'enthousiasme suscité par le domaine astral, la start-up a levé plus de 6 millions de dollars auprès de ses investisseur·euse·s. Les 5,3 millions d'inscrit·e·s à Co-Star croient-ils·elles pour autant tou·te·s que les étoiles ont une influence sur leur vie quotidienne ? Pas nécessairement, selon Annabel Gat, qui affirme que : « L'astrologie n'est pas une religion ou une foi : généralement, on l'utilise davantage comme un outil, comme une mythologie inspirante ou comme un langage qui permet de se comprendre. »

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : France et votre langue est : Français.