Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut Update your delivery country/region and default currency

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Set the country/region where you wish your order shipped to

Définissez la langue dans laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Set the language that you wish to use on this site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  hot culture

La mode redouble d'inclusivité

Photo : défilé Versace printemps-été 2021.

La diversité a connu de nouvelles avancées dans la mode et les évolutions dans ce domaine s'accélèrent.

Lors de ces dernières Fashion Weeks pour le moins inédites, où le show physique est devenu l'exception, certains défilés ont célébré l'éclectisme des âges, des corps, des couleurs et des genres dans toute leur splendeur. C'est notamment le cas du show Versace, qui nous a plongé dans le décor d'une ville imaginaire sous-marine aux couleurs éclatantes, Versacepolis, dans laquelle défilent des mannequins aux beautés singulières émancipées des diktats de la maigreur ou de la couleur, notamment. Adut Akech et Jill Kortleve, désormais incontournables des podiums, mais également Alva Claire ou encore Precious Lee ont ainsi fait de ce show l'un des moments les plus joyeux et les plus symboliques de la saison.

À Paris, Olivier Rousteing a de son côté sublimé une élégance intemporelle en faisant appel à différentes générations de mannequins. À la nuit tombée, le Jardin des plantes s'est illuminé au passage de modèles ayant autrefois défilé pour la maison Balmain et dont la beauté n'a en rien été entachée par les années. Elles étaient les véritables vedettes de ce show, avec les deux « Balmain kids » venu·e·s clôturer le défilé.

Ces démarches rejoignent les multiples mesures prises par les marques de luxes pour repenser leur manière d'appréhender leurs collections, leurs représentations et leur communication, de la nomination d'égéries handicapé·e·s remettant en cause les normes validistes au recrutement de responsables chargé·e·s de prévenir les discriminations et de promouvoir la diversité, comme chez Gucci pour mieux s'affranchir des anciens diktats.

Une tendance qui devrait se confirmer lors des futures Fashion Weeks, à Londres notamment, le British Fashion Council ayant annoncé la création d'un comité dédié à promouvoir la diversité et l'inclusivité dans la mode, en partenariat avec l'Institute of Positive Fashion. Cette volonté de représenter une mode diversifiée, égalitaire et juste démontre une fois de plus l'engagement et l'audace de l'instance britannique, véritable game changer et figure de proue de cette révolution inclusive qui semble peu à peu s'imposer dans les rangs de la mode.

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : France et votre langue est : Français.