Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Définissez le pays / la région dans lequel / laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  hot culture

La danse, art le plus démocratique de tous ?

Le "dab", le "floss", le "toosie slide"... Ces dernières années, les chorégraphies et les mouvements de danse repris en boucle sont de plus en plus nombreux en ligne et se répandent toujours plus vite à travers le globe. Le succès de l'application TikTok a renforcé cette tendance et les artistes, de Justin Bieber à Drake, en profitent. 

La « chicken noodle soup » remonte à 2006. Dans le clip, une rappeuse de 14 ans venue d'Harlem répète quelques pas simples, synchronisés avec les paroles du refrain. C'est l'une des premières danses virales. Depuis, les chorégraphies courtes qui s'imposent en ligne et traversent la planète se sont multipliées. En 2007, le rappeur Soulja Boy popularise le « crank that », une danse axée sur des mouvements de gauche à droite. Puis l'année 2015 est celle du « dab », geste qui consiste à jeter brusquement son bras sur le côté en enfouissant son visage dans son coude. Inventé par des rappeurs d'Atlanta, il est repris par les sportifs, et son ampleur est telle que la candidate démocrate aux élections présidentielles américaines Hillary Clinton elle-même se met à « dabber ». En 2017, le « floss », marqué par de rapides mouvements de hanche, est mis à l'affiche par Katy Perry quand elle invite sur scène le « Backpack Kid » qui l'exécute. 

Plus récemment, TikTok a véritablement fait exploser la tendance. Le réseau social, lancé en 2017 et composé de vidéos de 60 secondes maximum, est la plateforme fétiche de la génération Z. Les contenus s'y diffusent plus rapidement que sur aucun autre réseau. Ils prennent souvent la forme de mini-chorégraphies reprises indéfiniment par la communauté sous forme de « challenge ». La danse « Savage », à réaliser sur la chanson du même nom de Megan The Stallion, a par exemple émergé en mars dernier. Depuis, plus de 9,3 millions vidéos TikTok utilisant le refrain ont déjà été créées.

Les artistes en quête de nouveaux·lle·s fans ne s'y sont pas trompé·e·s. De plus en plus de chanteur·se·s  américain·e·s essaient de créer des chorégraphies pour que leur titre devienne un tube. En janvier, Justin Bieber a fait la promotion de son morceau Yummy sur TikTok, en espérant que les influenceur·se·s du réseau social reprennent sa danse. Quelques mois plus tard, Drake a eu l'idée de s'associer avec le danseur Toosie pour y créer mini-chorégraphie. Le succès a été tel que son morceau Toosie Slide est devenu un meme trois jours avant sa sortie officielle. 

Le fonctionnement de l'application alimente le phénomène : pour créer une vidéo, les utilisateur·rice·s ont le choix entre enregistrer un son ou en emprunter dans la base de donnée. Ce son peut ensuite être utilisé par d'autres personnes, et ainsi de suite. Et l'algorithme permet à des inconnu·e·s dépourvu·e·s d'abonné·e·s de faire des milliers de vues du jour au lendemain. Mais c'est aussi parce que la danse est un art autant qu'un langage à la fois universel et accessible à tous·tes qu'elle a pris autant de place sur internet et dans nos vies. 

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : France et votre langue est : Français.