Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut Update your delivery country/region and default currency

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Set the country/region where you wish your order shipped to

Définissez la langue dans laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Set the language that you wish to use on this site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  socio

Les innombrables vertus de la nature

Directeur de création et stylisme, Yann Weber. Photographe, Jenny Brough. Producteur, Guillaume Folliero de Luna. Models, Sophia Roberts et Jordan Gou

Lui : Chemise, Prada. Elle :

Boucles d'oreille, Chloé. Veste, Alexander McQueen

La nature nous fait du bien et c'est la science qui l'affirme. Elle se fonde sur de multiples études qui se sont considérablement développées ces dernières années. Des « bains de forêt » au « Earthing » en passant par l'aromathérapie, petit tour d'horizon des nombreux bienfaits offerts par la Terre.

Aurions-nous besoin de la nature pour être heureux·se·s et en pleine santé ? C'est une évidence que nous avons tous·tes partagée, lors d'une randonnée en montagne, d'une balade en forêt ou au bord de la mer. Ces instants de communion avec la nature - et avec soi-même - sont autant de moments privilégiés que l'on s'offre. La sensation des pieds nus dans l'eau ou sur le sable, la douceur des premiers rayons de soleil, le chant des oiseaux, le parfum des fleurs ou des résineux nous plongent immédiatement dans un état de bien-être. Mais quel regard porte la science sur la façon dont la nature agit sur nous ? Quels sont les mécanismes physiologiques derrière ces bienfaits ?

Elle : Blouse en soie marron Lui : Costume, Chemise et chaussures Gucci.

Notre lien d'appartenance au vivant et la manière dont le contact avec la nature nous régénère serait inscrit en nous. Le biologiste Edward O. Wilson va même jusqu'à proposer le terme de « biophilie » : un besoin inné qui s'expliquerait par l'affinité intrinsèque qu'entretiendrait l'homme·la femme avec son milieu naturel, et qui le·la pousserait à rechercher sans cesse des connexions avec lui. S'il est assez logique d'affirmer que l'être humain se porte mieux en étant en immersion dans la nature plutôt qu'en vivant dans un univers urbain et pollué, il restait à le confirmer par des études scientifiques. Voilà qui est chose faite. Raison de plus pour se mettre au vert sans plus attendre ! 

La nature, source intarissable d'énergie curative
Depuis quelques années, un nombre croissant de chercheur·euse·s s'intéressent à l'impact de la nature sur notre santé. Aujourd'hui, on recense approximativement 350 à 400 études, fruit de 25 ans de recherches, qui dévoilent comment l'environnement naturel améliore notre santé physique et mentale. Une des principales recherches avait révélé que les convalescent·e·s d'un hôpital bénéficiant d'une chambre avec vue sur un parc se rétablissaient bien plus vite que les autres. Depuis, différentes études ont mis en évidence de multiples effets positifs : baisse des troubles respiratoires, de la pression artérielle et du cortisol (l'hormone du stress), ou encore amélioration de l'immunité. Pour qualifier les bénéfices du contact avec la nature, les scientifiques ont même imaginé un nom : la vitamine G (G pour green). Elle fait référence au rôle essentiel que jouent les arbres, les plantes, les fleurs qui nous entourent, et aux bienfaits qu'ils nous procurent.

Récemment, les effets anti-déprime de la nature ont été étudiés, notamment par l'université de
Stanford aux États-Unis. L'équipe de chercheur·euse·s a démontré que les promenades dans la nature agissent sur notre cerveau, nous rendent plus positif·ve·s et moins sujet·te·s aux ruminations - facteur de risque important de la dépression - préservant ainsi notre santé mentale. Le résultat est mesurable dès la première promenade de 90 minutes. « Le contact avecla nature a des effets sur la régulation des émotions, et nous aide à nous sentir mieux », résume Grégory Bratman, auteur principal de l'étude. « Bien qu'ils ne permettent pas encore de le prouver,ces résultats vont dans le sens d'un lien de causalité entre la progression de l'urbanisation et celledu taux de maladies mentales » souligne James Gross, qui a participé aux travaux. La nature serait donc un des meilleurs remparts contre la morosité !

L'astre solaire exerce lui aussi une influence sur notre moral, à condition de le fréquenter raisonnablement. C'est un antidépresseur naturel qui augmente la production de sérotonine, une molécule chimique sécrétée par le cerveau et impliquée dans la régulation de l'appétit, du sommeil et de l'humeur. Le soleil est également crucial pour synthétiser la vitamine D, essentielle dans l'architecture osseuse du corps humain et qui joue un rôle dans le métabolisme cellulaire, la fonction musculaire et les défenses immunitaires. Les carences - de plus en plus fréquentes - sont principalement liées à une faible exposition solaire. Il est recommandé de s'exposer environ 15 à 20 minutes par jour, pour profiter d'un apport optimal.

Elle : Soutien-gorge, Gucci. Pantalon, Gucci. Sandales, Gucci. Lui : Chemise manches courtes, Gucci. Pantalon, Gucci. Mules Princetown, Gucci.

Promenons-nous dans les bois
Décompresser ou simplement s'offrir une parenthèse loin de l'agitation urbaine, c'est tout le sens de l'expérience sensorielle et émotionnelle des « bains de forêt », qui fait de plus en plus d'émules en Occident. De quoi s'agit-il ? La sylvothérapie, plus communément appelée « bains de forêt », est une pratique médicale connue depuis longtemps au Japon sous le terme de Shinrin-Yoku . Le Shinrin-Yoku s'est répandu dans le monde après une étude de l'université de Chiba publiée en 2017, sur ses bénéfices physiologiques et psychologiques. Baisse des taux d'hormones du stress (notamment le cortisol et l'adrénaline), régulation de la tension artérielle, augmentation de l'énergie et de la vitalité, meilleure concentration, réduction de l'hyperactivité, l'efficacité de la sylvothérapie a été démontrée par plusieurs études scientifiques. Le Dr Qing Li, un pionnier du domaine, est le représentant le plus connu de la discipline. Médecin immunologiste au département d'hygiène et de santé publique à l'Université de médecine de Tokyo, il dirige des travaux de recherche sur le sujet depuis 2005. Sur quels fondements scientifiques s'appuie la sylvothérapie ? Les chercheur·euse·s estiment que certaines molécules - les phytoncides - libérées par les arbres pour se défendre contre les bactéries et les champignons qui les agressent, pénètrent dans nos cellules et renforcent nos propres mécanismes de protection. Les phytoncides seraient capables de réduire le stress et les troubles cardiaques, d'améliorer la qualité du sommeil et de renforcer le système immunitaire. Samantha Dayawansa, de l'université de Toyama au Japon, a par exemple montré que l'inhalation du cédrol (de la famille du cèdre) diminuait la fréquence cardiaque. Certaines saisons comme l'été, période où les arbres sont le plus attaqués par les bactéries et les insectes, seraient plus propices à l'émission de ces substances. « Bientôt, les médecins prescriront desordonnances de nature », assure le Dr Qing Li. Après seulement deux journées de promenade en forêt, les effets seraient visibles durant un mois. Les arbres sont donc de puissants alliés pour notre santé.

Lui : Costume et chemise, Gucci. Elle : Manteau, Gucci. Robe imprimée en laine, Gucci.Sac porté épaule, Gucci.

Retour à la terre
S'accorder du temps dans la nature, c'est bien, mais en marchant pieds nus sur la terre, le sable ou l'herbe humide c'est encore mieux ! C'est en tout cas ce qu'affirment les adeptes du Earthing (aussi appelé « grounding »), une pratique qui recèlerait de nombreuses vertus. Amélioration de la circulation sanguine et lymphatique, réduction des inflammations et des douleurs chroniques, diminution du stress, regain d'énergie et sur le long terme meilleur sommeil, la liste des bénéfices ne cesse de s'allonger. Mais sur quoi reposent ces allégations ? Marcher pieds nus nous permettrait de bénéficier d'une sorte de réflexologie plantaire naturelle. Pratiquée en Chine depuis plus de cinq mille ans, la réflexothérapie plantaire stipule que chaque organe, fonction, glande ou partie du corps humain se projette sur un point précis des pieds. Ces points appelés « zones réflexes », stimulés par le massage ou la pression, soigneraient la zone du corps correspondante tout en exerçant une action psychique. Cette stimulation réflexe améliorerait la circulation de l'énergie vitale, favoriserait la libération d'endorphines (antidouleur et euphorisantes) et activerait les mécanismes d'auto-guérison de l'organisme.

Quand les odeurs nous soignent
Une expérience immersive dans la nature sollicite nos 5 sens, à commencer par l'odorat. On a découvert que les odeurs possèdent d'étonnantes propriétés qui intéressent au plus haut point les chercheur·euse·s. L'aromachologie est la science qui étudie ces propriétés, ainsi que leur influence sur le comportement et le psychisme. L'odorat est en effet le seul sens en lien direct avec le système limbique, une des plus anciennes parties du cerveau, considérée comme le siège des émotions et de la mémoire. Une discipline assez récente, l'olfactothérapie, mise au point par un thérapeute énergéticien et somatologue, utilise l'inhalation de certaines huiles essentielles pour calmer, libérer et réguler nos états émotionnels (peurs, stress, manque de confiance en soi, colère, difficultés à se concentrer, etc.) Les huiles essentielles fonctionnent comme des messager·ère·s permettant de délivrer très rapidement une information au système limbique. Elles renferment la quintessence du végétal et sont constituées de divers éléments biochimiques qui déterminent leurs propriétés thérapeutiques. Pamplemousse contre les pulsions sucrées, lavande pour retrouver la sérénité, verveine citronnée pour dénouer les tensions, citron pour un effet stimulant, les applications sont aussi nombreuses que variées.

Les huiles essentielles, trésors thérapeutiques
L'aromathérapie peut de son côté se définir comme l'art de soigner en utilisant des huiles essentielles, ou encore comme l'utilisation médicale d'extraits aromatiques de plantes. L'emploi des plantes aromatiques est connu depuis des millénaires à travers le monde. L'encens est par exemple un des plus anciens parfums utilisé par l'homme et la femme. Les premières traces de son usage remontent au quatrième millénaire avant notre ère. Depuis quelques décennies, l'utilisation médicale des huiles aromatiques suscite un intérêt croissant auprès des professionnel·le·s de santé. Et pour cause : les huiles essentielles sont des mélanges complexes dans lesquels il est possible de retrouver plus de 200 molécules... Antibactériennes, antivirales, antifongiques, anxiolytiques, anti-inflammatoire, immunostimulantes, ce sont de véritables trésors thérapeutiques ! L'activité pharmacologique de leurs différents constituants moléculaires a été largement démontrée et les recherches dans ce domaine ne cessent de progresser. Les intégrer dans notre quotidien - avec des précautions d'usage - est une autre manière de profiter des vertus curatives de la nature.

Retrouver l'inspiration
Au-delà des aspects positifs sur notre santé physique et psychique, la nature réveillerait également notre créativité ! D'après des psychologues de l'université du Kansas aux États-Unis, se mettre au vert durant quatre jours pourrait avoir une véritable incidence sur notre inspiration et augmenter nos capacités créatrices de 50%. Ils ont mené l'expérience auprès d'une trentaine de volontaires, invité·e·s pour l'occasion à une randonnée dans les grands parcs américains, avec des résultats très concluants

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : France et votre langue est : Français.