Livraison offerte dès 200 euros d'achat    Livraison offerte dès 200 euros d'achat   Livraison offerte dès 200 euros d'achat
Livraison offerte dès 200 euros d'achat    Livraison offerte dès 200 euros d'achat   Livraison offerte dès 200 euros d'achat
Livraison offerte dès 200 euros d'achat    Livraison offerte dès 200 euros d'achat   Livraison offerte dès 200 euros d'achat
Livraison offerte dès 200 euros d'achat    Livraison offerte dès 200 euros d'achat   Livraison offerte dès 200 euros d'achat
Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut Update your delivery country/region and default currency

Définissez le pays/régions dans lequel vous souhaitez faire livrer vos achats

Set the country/region where you wish your order shipped to

Définissez la langue dans laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Set the language that you wish to use on this site

Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  hot culture

Le sable vert permettra-t-il d'enrayer le réchauffement climatique ?

L'olivine, un minéral de couleur verte, a pour vertu de capturer le CO2. Une ONG ambitionne d'en répandre en grande ampleur sur les plages afin de stocker le gaz à effet de serre.

Les initiatives pour participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre se démultiplient ces dernières années. Parmi elles, une start-up américaine a développé un projet étonnant, mais prometteur. Project Vesta, fondée en 2019, souhaite répandre du « sable vert » sur les plages afin de capturer, sous une autre forme, le CO2 dans l'océan. Il s'agit plus précisément d'olivine, une pierre volcanique bon marché de couleur verte que l'on trouve notamment à La Réunion ou à Hawaï. 

Comment ça marche ? Grâce à l'« altération forcée ». Cette méthode consiste à reproduire, en l'accélérant, le processus naturel lors duquel, au contact de la pluie, les roches volcaniques se dissolvent et transforment par la même occasion le dioxyde de carbone de l'atmosphère en calcaire. De la même façon, lorsqu'elle est répandue au bord de la mer, l'olivine est réduite en poudre sous l'action des vagues. Le minéral, riche en silice et en magnésium, capture alors le CO2 dans l'atmosphère et se mue en bicarbonate. À terme, cette matière, transformée en calcium, se dépose au fond de l'océan.

Certain·e·s scientifiques émettent néanmoins des réserves sur ce « sable vert », redoutant par exemple que la silice présente dans l'olivine provoque la prolifération de phytoplancton, responsable de zones d'anoxie (sans oxygène). Les fondateur·rices·s de Project Vesta ont donc prévu de surveiller de près les premiers effets de l'olivine sur les écosystèmes marins.

La start-up vient de lever 1,5 million d'euros pour financer des tests grandeur nature sur deux plages des Caraïbes. À terme, elle rêve de capturer la totalité des émissions humaines annuelles de CO2 en recouvrant d'olivine seulement 2 % des plages de la planète.

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : Espagne et votre langue est : Français.