Mettre à jour votre pays/région de livraison et devise par défaut Update your delivery country/region and default currency

Choisissez votre devise et définissez le pays ou la région où vous souhaitez faire livrer vos achats

Choose the currency and the country where you want your item(s) to be shipped

ColisExpat réceptionne vos commandes en ligne et vous les réexpédie dans le monde entier.

Définissez la langue dans laquelle vous souhaitez naviguer sur le site

Set the language that you wish to use on this site

*Le service Colis Expat permet de délivrer au client une adresse française depuis laquelle la commande sera ré-expédiée vers le pays choisi par le client, Colis Expat prenant en charge l'acheminement du colis depuis cette adresse
Récupérez votre mot de passe

Vous allez recevoir un e-mail comportant
un lien pour rénitialiser votre mot de passe.

Saisissez une adresse éléectronique correcte (nom@mail.com, par exemple).
Saisissez une adresse électronique correcte (nom@gmail.com, par exemple).
Surveillez votre boîte de réception

Un e-mail vient de vous être envoyé !

Vous n'avez pas reçu l'e-mail ?

  • 1. Vérifiez dans vos courriers indésirables
  • 2. Vérifiez vos informations
  • 3. Êtes-vous sûre d'avoir créé un compte ? Créez votre compte
Printemps.com
se refait une beauté
About Hot Culture Style Socio Arts Printemps loves
magazine  /  hot culture

Réécrire l'histoire de l'art, un enjeu féministe

De New York à Paris, du MET au Louvre, les féministes s'emparent des musées et réécrivent l'histoire des œuvres d'art.

Septembre 2020, des militantes Femen s'introduisent dans le Musée d'Orsay, à Paris, pour protester contre l'interdiction d'accès à une jeune femme dont la robe décolletée avait été jugée « inappropriée » une semaine auparavant. Cette manifestation visant à dénoncer la sexualisation du corps des femmes s'inscrit par ailleurs dans une autre mouvance puisque, depuis quelques années, de nouveaux groupes féministes tentent de se réapproprier l'espace muséal et l'histoire de l'art à travers la construction de nouveaux récits et la mise en lumière d'œuvres trop souvent oubliées.

L'un des exemples les plus emblématiques est certainement celui des Women's Museums, qui visent à promouvoir la culture, les arts, l'éducation et la formation dans une perspective de genre à travers la création de musées exclusivement féminins, qu'ils soient physiques ou virtuels. On en recense aujourd'hui 96 dans le monde, dont 21 digitaux. Pour Shirin Ebadi, lauréate du prix Nobel de la paix en 2003, également marraine du réseau International Association of Women's Museums (IAWM) : « Il doit y avoir un musée de la femme dans chaque pays de ce monde ! » Une prise de position qui témoigne d'un constat simple : les femmes sont encore largement sous-représentées dans l'espace muséal, tant dans les œuvres exposées que dans le récit que l'on en fait.

Son combat n'est pas sans rappeler celui des Guerrilla Girls, qui dénonçaient 40 ans plus tôt avec humour et brio la sous-représentation des femmes dans les musées américains sur une affiche où l'on pouvait lire : « Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au MET ? » D'autres groupes féministes se sont, depuis, lancés à la conquête des musées. À Paris, le groupe militant Feminists of Paris a ainsi proposé de refaire découvrir les œuvres du Louvre en axant leur parcours sur le rôle d'artistes de genre féminin souvent minorées dans l'histoire de l'art. Une belle manière de les remettre en lumière.

Bienvenue sur Printemps.com, votre pays de connexion est : Luxembourg et votre langue est : Français.